Fantasmes d’un soir d’été: Lectures érotiques

Allongée au pied d’un arbre au bord du lac, Feniksa se prélasse en bikini noir. Le soleil caresse sa peau. Elle se sent bien, apaisée.

Elle somnole quand, soudain, elle entend un bruit. Un gars à vélo s’arrête. Il s’installe à 5 mètres d’elle et se met à son aise… Feniksa l’observe sous ses paupières… Il est vachement bien foutu et inconsciemment ses cuisses s’écartent légèrement à l’idée de ses mains sur elle. Ses seins pointent doucement sous le tissu du maillot.
Amusé, l’inconnu a perçu son manège et fait quelques étirements pour l’exciter davantage puis il s’allonge sur son drap l’air de rien.

Ils sont si proches et à la fois si loin dans ce silence. Il sort un livre de son sac et plonge dedans… Elle le trouve encore plus beau ainsi… Son visage est concentré sur ce qu’il lit. Soudain, il relève la tête et leurs regards se croisent… Elle a une folle envie de plonger dans ses yeux.

Elle attrape son livre posé sur son sac et plonge dedans afin de cacher son trouble. Il lui murmure alors « intéressant ce livre? De quoi parle-t-il? ». Elle rougit… Elle avait oublié que c’était un roman érotique. Elle bafouille un peu… « une histoire d’amour ». Elle ne va quand même pas révéler à un inconnu son goût pour la sensualité et l’érotisme…
Il la regarde alors troublant et lui dit avec un sourire machiavélique « je vous lis un extrait du mien puis vous me lisez un extrait du vôtre ». Elle devient rouge pivoine… Elle sélectionne une page du début plus soft et écoute sa voix lui lire un extrait du roman… Il a entre les mains un roman de Tolkien « the silmarillion »… Sa voix est chaude, douce lorsqu’il commence à parler. Elle est hypnotisée par les mots et l’écoute en silence… Il s’est approché et ils se trouvent côte à côte de sorte qu’il peut murmurer à son oreille.

Elle ferme les yeux et voit la scène qu’il décrit. Soudain, il s’arrête… « Je vois que tu aimes quand on te lit des livres. Je vais continuer alors… Tu permets que je te tutoie? » Elle répond « oui bien sûr » d’une voix encore plongée dans le récit… ça le fait sourire. Il reprend la lecture…
Soudain, elle rougitde honte… c’est son livre qu’il lit! Et pas la scène la plus soft! Elle ouvre les yeux prête à lui reprendre l’objet de son indiscrétion mais il l’embrasse fougueusement lui intimant de se taire et de fermer les yeux.

Elle obéit sous l’effet de son baiser… Il lui murmure alors l’extrait sélectionné… l’héroïne y a une scène torride avec un artiste qui veut la peindre nue. Chaque détail attise un feu dans son ventre et son sexe. Il pose la main sur son abdomen et commence à la caresser l’air de rien tout en lisant.
Elle tressaille mais le laisse faire. Chaque mot la transperce et lui donne envie de plus… Sa voix devient plus rauque au fur et à mesure de la lecture… puis il s’arrête… « A ton tour de lire »… Elle le regarde surprise… et constate qu’il est tout aussi excité qu’elle, le sexe proéminent dans son maillot le dévoilant… Elle prend le livre et s’asseoit. Elle plonge dans sa lecture, caressée du bout des doigts…

Elle frémit au fur et à mesure de la lecture… il défait l’attache de son soutien gorge et colle son torse contre son dos lui ordonnant de se concentrer sur le texte… c’est déstabilisant… sa bouche lui déguste la nuque et le cou alors que ses mains caressent et triturent ses seins, tantôt douces tantôt plus possessives.

Elle continue de lire sous l’emprise de ses doigts… Il commence à caresser son corps au rythme de ce qu’elle lit en respectant les actions du peintre… Depuis ses seins, il dessine les courbes de son corps du bout des doigts… il arrive à la limite de son bas de bikini…Par dessus le tissu, il titille son clitoris et ses lèvres… Sa culotte mouillée trahit un peu plus ses envies…il glisse un doigt sous la limite de la culotte près de sa fesse puis remonte doucement jusqu’à sa fente offerte. Il y pénètre pour humidifier son doigt et le glisse dans sa bouche appréciant sa saveur… Il recommence le même parcours pour glisser ensuite son doigt dans la bouche de Feniksa puis lui demande de poursuivre sa lecture. Tremblante de désir, la voix de la jeune femme devient plus douce, sexy… Il glisse cette fois deux doigts entre ses lèvres puis commence à lui masser le clitoris la faisant gémir et se cambrer. De son autre bras il la plaque contre son torse.
Elle sent dans le bas de son dos son sexe dur, tendu.
Il alterne caresses et pénétrations la poussant à la limite de la jouissance… Elle bafouille, perds ses mots… Le texte n’a plus de sens mais se dégage de la scène autant d’érotisme que celui décrit dans son roman. Soudain, il la fait basculer sur le dos, se glisse entre ses jambes écarte le bord de son maillot, sort son sexe et s’enfonce en elle, impatient… il commence des mouvements de va-et vient d’abord tendres puis exigeants. Sa chatte affamée n’attendait que ca et se serre comme un étau autour de son membre dressé. Elle l’engloutit, l’avale, le caresse …
Ils roulent de nouveau et à son tour elle le chevauche s’empalant un peu plus à chaque fois sur son chibre dur et gonflé. Son bassin ondule, elle se cambre, se cabre sous ses coups de butoir… Les deux amants explosent ensemble emboîtés, leur bassin aimanté, ses mains malaxant ses seins. Repus, ils  échangent alors un baiser passionné.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :