Les fantasmes des 1001 nuits: chapitre 11

Rowane se sentait de plus en plus seule de l’autre côté de la frontière. Elle décida alors de lui écrire un ultime fantasme, celui dont il rêvait.

Rowane est perplexe. Elle relit le courrier de son Maitre et se rend à l’adresse qu’il lui a indiquée. Elle se trouve face à la porte d’un hangar. Elle pousse cette porte. Face à elle un ring de boue et un grand lit. Elle s’avance et ôte ses vêtements comme il l’a exigé. Une autre femme entre et elle reconnaît avec stupeur sa rivale. Celle-ci la dévisage tout aussi surprise et se déshabille. Le libertin entre et les observe amusé. Il leur demande d’entrer sur le ring et leur annonce qu’elles vont devoir se battre pour lui. Rowane ne supporte pas la violence mais son adversaire, prête à tout pour gagner, cumule les coups bas et violents. Soudain, la soumise prend conscience qu’elle refuse de perdre son Maitre sans se battre et esquive le coup suivant de l’Autre. Elle se rappelle les mouvements appris lors de ses cours de krav’maga et immobilise sa rivale dans la boue. Le libertin, les yeux remplis de désir, leur ordonne alors de cesser le combat et de s’embrasser. Perplexes, les deux femmes se regardent puis s’exécutent. Rowane met tout son coeur à plaire à son Maitre et caresse le corps de sa rivale, lui arrachant des gémissements. Celui-ci, très excité, rejoint les deux femmes et se met à les caresser tandis que leur deux corps baisent. Il leur demande alors de s’occuper de lui en même temps. Goulûment les langues des deux soumises se mélangent autour de son sexe et le lèchent. Rowane prend le gland de son amant en bouche tandis que l’autre taquine ses testicules puis elles inversent les rôles, échangeant de temps en temps des baisers langoureux entre elles, se caressant les seins et le sexe à tour de rôle puis embrassant l’homme qui les poussent dans leurs retranchements. Ensuite, il les fait s’allonger sur le lit et leur fait l’amour les obligeant à regarder le plaisir qu’il procure à la rivale. Il les pénètre avec violence, leur arrachant des cris de douleur et de plaisir simultanément. Chacune d’elle jouit intensément. Ensuite, il leur demande de s’asseoir. Il annonce à Rowane qu’elle a passé le test ultime avec brio et qu’il la veut pour soumise. Rowane, heureuse, embrasse son Maitre avec toute la passion dont elle est capable et se met en position de soumission, celle que son Maitre et elle ont choisie. Lentement, il la caresse et glisse ses doigts jusqu’à ses lèvres. Il la caresse, titillant son clitoris et la fait râler de plaisir.

Doucement, le sexe du libertin prend possession du corps de la soumise, ce corps qu’elle lui a offert avec toute la dévotion dont elle était capable. Il lui fait l’amour en douceur. Son va-et-vient doux mais ferme fait exploser de désir Rowane qui dégouline d’amour pour lui entre les cuisses. Ils jouissent ensemble et se blottissent l’un contre l’autre dans ce grand lit.

Rowane, le visage triste et fermé envoya ce nouveau texte à son Maitre convaincue qu’il sonnerait la fin de leur histoire quand le libertin comprendrait que la soumise était profondément amoureuse de son Maitre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :