La clé

Je t’ai donné la clé qui protégeait mon coeur
Prends garde de le briser si tu pars avant l’heure…

De moi tu as fait ta moitié, ton âme sœur…
Ne laisse pas ton ego dominé par la peur.
Deviens le chevalier qui dirige mes hardeurs,
Le héros de mes nuits, mon ténébreux vainqueur.

La distance narquoise défie notre bonheur
De s’épanouir, rêveur, en apesanteur.
Elle s’immisce dans nos instants de torpeur
Pour nous murmurer le manque de douceur.

Je t’ai donné la clé qui protégeait mon coeur
Prends garde de le briser si tu pars avant l’heure…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :