Absence

Hydrolat lacrymal…
Mon âme pleure de mal…
De Rimbaud elle déclame
Ma tristesse abyssale.

Ma peau sans fin réclame
Ces rêves qui m’affament
De toi mon unique drame
Mon virtuel en larmes.

Pas le droit de pleurer,
Tu as fermé à clef
Mon coeur délabré
D’une passion cachée.

Une rose déposée
Sur la tombe de nos baisers
Par écrans interposés…
Tu restes dans mes pensées…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :