Ton cou

Déposer dans ton cou, un baiser
Un baiser fragile aussi léger
Que la plume d’un ange envoûté
T’abandonnant coeur, âme et pensées.

Doucement, dans ton cou, humer
Ton odeur subtile, te respirer…
Ce corps que je rêve d’enlacer
Pour une nuit d’éternité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :