Perdue

Accorder leurs corps fragiles
Sur quelques notes malhabiles…
Une harmonie, terrain fertile
D’une rencontre sur un fil.

Être cette autre unique au monde,
Celle qui l’inspire, le dévergonde…
Lentement, son âme moribonde
Renait et cesse de se morfondre.

Douce mélodie sur son écran,
Il lit ses rêves de prince charmant…
Lui promettant tous les tourments
Que ses démons chuchotent troublants…

Elle abandonne encore blessée,
Ses ailes à son âme torturée
Fredonnant les baisers volés
Et la détresse de ses pensées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :