Un

Jour après jour, nos corps se pâment.

Nuit après nuit, fusionnent nos âmes.

Le temps s’allongent lorsque les larmes

Perdent patience et nous désarment.

Jour après jour, nos cœurs s’enflamment

Pour un simple oubli, ils s’alarment

Guettant l’ombre du moindre drame

Pour s’emmurer brisant le charme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :