Dix-sept

Dix-sept

Frémissant à l’approche de tes pas,
Mon esprit crée à tour de bras
Des fantasmes où tu as tous les droits,
Des désirs dont tu es le roi.

Une imagination galopante et fertile
Alimente mes rêves les plus serviles.
Je rêve de tes mains douces,habiles,
J’aspire à ta langue qui se faufile.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :