Vingt-quatre

Vingt-quatre jours…
Les secondes coulent
Lentement se déroulent
Me mènent à toi mon Amour.

Vingt-quatre jours…
Les Minutes attisent
Mes envies de soumise
Tes désirs de labour.

Vingt-quatre jours…
Les heures excitent
Nos sens, nos âmes cogitent
Prisonniers de nos tours.

Vingt-quatre jours…
Autant de nuits
Où mon coeur gémit
Attendant ton retour.

Vingt-quatre nuits…
Où mon corps supplie
Que tes mains ne fuient
Ma peau alanguie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :