Vingt-deux

C omme une promesse d’infinité,
O n révèle nos ombres et nos perversités
N ´omettant aucun détail, aucun raté
F idèle à l’âme qui nous a envoûté
I gnorant les regards d’autres félicités
A fin de prouver à cet être tant aimé
N otre appartenance pour l’éternité,
C onvaincant son cœur souvent torturé
E ntendant ses angoisses, les apaiser.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :