Vingt

Une chambre d’hôtel au bord d’un lac
Abritera nos caresses et nos jeux…

Lapper sur ta peau du Montbazillac Caresser de ta main mes cheveux,

Tendre mes fesses pour une claque,
Déposer sur ton corps des baisers amoureux,

Attiser mes sens par des attaques,
Faire dresser fièrement ta queue,

Nos esprits capituleront patraques
Et tu me murmureras je t’aime des yeux…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :